Une semaine sur l’île Maurice!

Allez ! On reprend le voyage ! Que ça fait plaisir. Je sais bien que pour certains, ma vie à La Réunion s’apparente à un voyage quotidien mais non. Il ne faut pas oublier que là-bas je bossais mes 35 heures comme beaucoup de monde. Alors oui, il y a des apéros au coucher du soleil sur la plage, et des weekends bivouacs, mais ce ne sont pas des vacances.

Là, je vous parle de partir à l’aventure dans un autre pays, d’autres codes… Je vous parle de ressortir votre passeport, une petite valise et de fouler le sol de l’aéroport!

L’île Maurice n’est qu’à 45 min d’avion de La Réunion (30 min le vent dans le dos). Il faut savoir que c’est la ligne aérienne qui est la plus chère lorsque l’on fait le rapport distance/prix. Mais si vous vous y prenez bien ça peut être raisonnable. Nous avons payé 260€ l’A/R. Bien sûr de métropole on est sur d’autres tarifs. Idée: si vous comptez venir en vacances à La Réunion et que vous avez trois semaines, vous pouvez imaginez faire quelques jours à Maurice par la même occasion!

Nous avions prévu d’y aller en décembre mais Covid oblige nous avons repoussé et voilà, première semaine d’Avril à nous les vacances ! Nous y allons à quatre. Trois filles et un garçon…le pauvre ? pas du tout on a été les plus gentilles au monde!

Je vous embarque dans une semaine aux antipodes de ce qu’une bloggeuse, ou même « instagrameuse » pourrait faire. Il faut savoir qu’avec moi rien n’est vraiment carré, ni fait comme dans une belle vidéo. Non non, la vraie vie ! c’est mieux paraît-il. Je ne pourrais pas vous raconter la vie dans un hôtel étoilé par exemple mais je crois que je préfère comme ça. J’aurais quand même préféré ne pas vous raconter la pluie qu’on a eu…

Nous avions quelques envies et pour le reste on s’est laissé guider par le mood du moment. Il faut savoir que nous sommes arrivés sous la pluie. Et oui, nous rêvions de Maurice au soleil mais c’était sans compter cette perturbation. Heureusement nous venions d’à côté.

Lors de nos recherches pour le lieu où nous allions nous poser, nous avons hésité. Nous savions que nous allions aller plus dans l’ouest. Comme à la réunion, les sunset sont magnifiques, de jolies plages et c’est assez central pour les activités. Dans le nord il y a Grand Baie, on parle de la croisette Mauricienne ! Il y a des clubs, bars, restaurants, boutiques et de belles plages. Donc nous avons dû faire un choix stratégique et il faut savoir que le Covid est passé par là donc nous ne sommes pas à la grande époque touristique.

On m’avait parlé de Flic-en-Flac petite « ville » de l’ouest comme un bon choix. Nous avons trouvé un petit Airbnb par ici, mieux situé pour bouger sur l’île sans faire le tour à chaque fois. Nous avions une donnée en moins que je n’avais trouvé sur aucun des blogs ou sites, il y a énormément d’embouteillages. Nous avions loué une voiture pour pas cher via un comparateur avec prise de l’engin à l’aéroport.

Notre appartement, dans une petite résidence, Océan Myst, avec piscine, terrasse privée avec une vue coté montagne (petite montagne) et surtout sur tout l’océan. L’endroit était un tout petit peu à l’écart de la ville mais assez près pour y aller à pied si nécessaire, environ 25 min. Nous y sommes arrivés of course sous la pluie… après tous les contrôles douaniers et surtout covid à l’aéroport ! Ne minimisez pas le temps que vous pourriez passer dans cet aéroport! On a trouvé un restau et fait quelques courses avant d’arriver à notre appartement! On a chillé un peu, pris nos douches. Il pleuvait mais cela ne nous a pas empêché de sortir en fin de journée pour voir où nous pouvions manger.

Première pépite, le petit restaurant « Canne à Sucre » juste à l’entrée de Flic en Flac. Tenu par une ancienne commissaire. Vous êtes comme dans la cour d’une maison, avec un bar et quelques tables. Il faut réserver car elle ne prépare que pour les réservations. Bingo ce soir-là, quatre personnes n’étaient pas venues. Le destin! Le temps d‘aller chercher du cash (on ne peut pas payer par CB) et c’était parti pour un bon repas.

Pour 1000 Roupies, soit (20 euros environ) un repas créole excellent. Le ti’ punch y est vraiment pas mal (demandez à mes acolytes haha je conduisais, j’ai eu le droit qu’à un…) et les propriétaires vraiment gentils. 

Le deuxième jour, le temps n’était vraiment pas de notre côté. Nous sommes allés courir! oui oui! sauf une (et personne ne sera dénoncée ici!) et nous avons fait un bon brunch et sommes restés dans l’appartement à trainer un peu, chacun à ses occupations. Pardon j’allais oublier. Nous avons effectivement fait un brunch maison, et nous avions une bouteille de vin rouge..mais pas de tir bouchon. Comment faire? Après avoir fouiller l’appart nous avons trouver un tournevis..mais notre monsieur muscle international a réussi à faire tomber le bouchon et le tournevis dans la bouteille en n’en mettant un quart à côté.. fou rire garanti!

Nous avions des amies au nord. En fin de journée, on se décide à faire un saut à Grand Baie. Si le temps n’était pas clément à l’ouest, je ne vous raconte pas la saucée que nous avons pris ce soir-là. Nous sommes arrivés au N’JOY, bar restaurant un peu huppé qui est plutôt axé bar pieds dans le sable. Je pense que dans d’autres circonstances, sans la pluie venant de partout, nous aurions apprécié un peu plus. Néanmoins, la nourriture était bonne, les cocktails également et le lieu est quand même très sympa. 

Nous avons tenté le Casino qui se trouvait juste à côté, tous les pieds trempés d’avoir marché dans des flaques pour retourner aux voitures. Le Casino? j’en parlerai pas car c’était vraiment décevant, nous n’y somme pas restés.

Le retour à l’appart fut un peu long mais lorsqu’à 10 min de l’arrivée le propriétaire nous a appelé pour nous dire qu’il y avait une inondation dans le couloir (oui oui je vous ai dit…pas du tout lisse cette vie d’artiste) et que ça venait de chez nous je peux vous dire que plus personne n’était fatigué. 

Arriver à l’appartement effectivement, de l’eau partout. Heureusement pas dans les chambres, et nous n’avions rien laissé par terre. 

Comment une inondation est-elle arrivée ? Vous vous souvenez du rooftop ? Quelques semaines plutôt il y a eu des travaux et il semblerait que les gars aient bouché le trou d’évacuation avec du ciment… oui oui… et donc depuis quasiment 48 heures, la pluie s’était accumulée. Nous avions une piscine privée là-haut ! hahaha ! 

Bref avec une organisation de feu et l’aide du voisin (Réunionnais !) nous avons réussi à faire sauter le ciment pour évacuer l’eau de la terrasse et nous avons vider l’eau du salon par les escaliers de l’immeuble. Le propriétaire est arrivé juste à temps pour finir le travail. Une drôle d’expérience ! On a eu le droit à une bouteille de Rhum le lendemain.

Le troisième jour, nous avons enfin visité! Le temps n’était pas encore parfait mais il y avait du ciel bleu et nous étions venus à Maurice pour visiter, non pour rester dans notre appartement, aussi cool qu’il fut. Nous avons pris la route pour le sud avec un premier stop à Grand Bassin (Ganga Talao). Bon la brume et les fortes pluies des derniers jours non pas aidé à lui rendre hommage. Mais je peux vous dire que ce lieu d’une grande importance pour la communauté hindouiste est impressionnant. Deux grandes statues, l’une de Shiva et l’autre de Ganga a l’entrée. Vous aurez d’autres statues de divinités au niveau du Lac. C’est un endroit très fréquenté par les touristes mais quand nous y sommes allés, personne.

Ce qui était bien c’est que chacun avait sa petite envie, du coup direction Alexandra Falls, notre application, Maps.me, nous a fait passer par un sentier pas forcément praticable et surtout pas celui habituel. Nous ne le savions pas encore mais c’était pour le meilleur. Nous avons laisser notre voiture au bout de quelques centaines de mètres et nous avons continué à pied. Ballade agréable jusqu’à Alexandra Falls et sa vue imprenable! Nous habitions tous à La Réunion, donc côté cascade nous sommes assez exigeants mais l’endroit était vraiment sympa.

the enchanted forest

Suite à ça direction le Parc Chamarel. Il faut savoir que l’entrée est payante puisqu’il existe plusieurs stops possibles. Il y a la cascade, la terre aux 7 couleurs, la forêt d’Ebène, les tortues de terres et même une zone aventures avec accrobranches et tyroliennes. plus d’info sur le site: https://www.chamarel7colouredearth.com/fr (Il n’est pas top mais il vous aidera quand même surtout pour les tarifs et horaires du moment)

Autant vous dire que pour ce qui est de la Cascade, rien à dire. Beau point de vu, il y avait eu de la pluie les jours d’avant donc le débit était bon. Ce que j’ai bien aimé dans ce parc ce sont les panneaux explicatifs très instructifs.

Chamarel Waterfall

Concernant la terre aux 7 couleurs, on ne va pas se mentir hein, lorsqu’on voit sur les réseaux sociaux, internet, les photos on se dit « Wao ». Ça à l’air très grand, et les couleurs fabuleuses. La réalité? Il y a eu tellement de passage que la zone est maintenant bien protégée. Elle n’est pas si immense, on y fait le tour (ou presque) en quelques minutes et les couleurs… elle ne sont plus aussi vives et variées.

Ça reste un endroit magnifique et la nature nous montre encore qu’elle sait être surprenante, mais je dois avouer que j’ai été un peu déçue.

Mais regarder, à gauche la photo, la vraie. A gauche une photo retouchée telle que vous pouvez trouver sur internet.

Before
After

Pour continuer cette journée, direction le Morne Brabant. Enfin la Grimpette ce n’est pas pour aujourd’hui! Mais nous avons profité qu’il fasse beau pour se baigner et profiter des plages Mauriciennes. Là encore j’ai le droit de dire ce que je pense? J’ai été surprise de voir que la majorité (vraiment la majorité) des plages du sud et de l’ouest était prise par les hôtels, donc privatisées. Naïve? peut être un peu mais je ne pensais pas autant. Et alors, une plage avec un cocotier? Oui ça existe mais j’ai été frappée de voir que ce n’est que pour les hôtels. Les plages publiques sont plus bordées de filaos. C’est joli, mais vraiment pas pratique ça aide pour trouver de l’ombre mais on est loin du sable blanc avec les cocotiers qu’on nous vend. Désolée mais oui j’ai pu être déçue. Alors par contre l’eau bleu, le sable, tout ça c’était top! Mais ça me tenait à coeur de parler des hôtels et leur domination de l’espace.

Quatrième jour, déjà? Ayant fait un peu la fête entre nous sur la terrasse la veille, la journée fut productive mais pour préparer un autre voyage (celui que je vis en écrivant cet article). Nous avons pris l’apéro sur la plage en attendant le coucher de soleil.. mais toujours pas.

Nous avons pris un verre au Mafiozzo, bar connu à Flic-en-Flac. Le gérant, les serveurs et même les habitués y sont gentils. Vraiment nous avons vraiment appréciés nos moments là-bas (oui il y en a eu plusieurs). Bon les cocktails sont pas dingues, peut être le point faible de l’endroit.

Puis restaurant! Je peux vous conseiller d’aller sans hésitation Chez Leslie. Restaurant, existant depuis très longtemps à l’entrée de la ville où vous serez accueillis avec gentillesse. Nous avons enfin pu manger de la langouste, amis végétariens sorry mais que c’était bon! Vraiment un très bon moment. Nous avons rencontré un gars seul et du coup l’avons enmené au Mafiozzo avec nous pour un autre (et dernier) verre!

Cinquième jour, nous avons réservé du Kayak de mer pour aller voir les Mangroves de l’île d’Ambre dans le nord. Grace au jeune homme rencontré la veille nous avons appris l’existence de l’enfer de la circulation du matin, donc nous partons très tôt. Arrivés là bas, le temps n’est pas fameux, l’eau n’est pas dingue… on hésite assez longtemps mais Patrick notre guide du jour semble confiant donc c’est parti! Moment assez sympa avec un peu d’histoire, d’explication sur la flore et des fou-rire avec les kayaks. Pour 40€, même pas, c’est une demie journée assez sympa à faire et moins touristique. S’il n’y avait pas eu toute cette pluie, l’eau aurait été bien plus jolie mais bon pas de quoi se plaindre. Je vous conseil donc d’aller sur le site de Yemaya Adventures.

Kayak and Mangroves

Petit stop à l’Eglise de Cap Malheureux, sous la pluie, encore.. on s’arrête manger dans un fast food sur Port-Louis, pas nécessaire de vous partager l’adresse. La fin de la journée était plutôt détente à l’appartement.

Sixième jour, jour de la grande aventure marine! Une des choses à faire quand tu viens à Maurice, c’est la fameuse sortie en catamaran pour aller voir les petites îles autour de la grande. Suivant l’endroit tu y voit des dauphins, des tortues, tu peux faire de la plongée et donc voir pleins de petits (et moins petits) poissons, on te prépare un Barbecue, tu vois de l’eau magnifique et des paysages instagramable de fou. Dis comme ça, ça fait rêver. Il suffit de taper sur le net « sortie bateau île Maurice » et vous trouverez toutes les offres, plus ou moins chères, longues, complètes, suivant l’île choisie. Nous avions une copine qui avait fait une super sortie bateau vers l’îlot Gabriel et l’île plate. Elle avait pu faire du snorkeling (plongée avec masque et tuba), avec prêt du matériel ce qui est rare avec le covid, l’équipage gentil. Donc banco on se dit qu’on va passer part eux. Ne voulant pas payer les plateformes touristiques sur le net, je trouve le numéro est je passe directement par eux.

Direction donc Grand Baie, avec un départ de l’appartement à 7h30 pour pas prendre trop de risques (Le e départ était à 9h). Il fait beau ce qui est un bon point. Mais la route? L’enfer, on prend la route passant par Port-Louis, grave erreur les amis! Bon on arrive à Grand Baie avec un bon 20 min de retard mais j’avais eu l’équipage par texto et c’était ok. Arrivant devant notre bateau…mon pire cauchemar. Un catamaran bondé de monde. Je respire un grand coup et me dit qu’on peut oublié les 5-10 personnes puisque nous sommes 25-30…moi qui aime le monde je suis ravie, moi qui adore les activités avec pleins de touristes je suis encore une fois ravie. Nous n’avions pas payé donc la question se pose, on reste ou on part? Finalement on reste et advienne que pourra!

Bien évidement les 16km qui nous séparent de la destination vont se passer à l’aller assez calmement (et je ne parle pas de l’océan agité qui en fera vomir quelques uns sur le bateau). On profite du soleil et des paysages, jusqu’à l’arrivée tant attendue: eau translucide, d’un vert/bleu de rêve, sable fin et île déserte…enfin si on ne compte pas les 7-10 catamarans déjà amarrés sur zone. Nous aurons une heure sur l’île à nager, ou bronzer. Il faut savoir que contrairement à notre amie nous n’avons pas eu le droit au matériel de plonger (or on m’avait dit oui par sms). Cela ne nous empêche pas de profiter, de faire des séances photos avec ma gopro et l’appareil de dingue d’une des copines.

Coco (Mademoiselle) Chanel
(Rast)Agatha Christie

Un couple hyper gentil m’a même prêté un masque pour que je vois la tortue qui était juste à côté de moi! Cette zone reste une zone avec une marée, très peu de fond près de l’île et du courant, l’observation des poissons n’était pas vraiment évidente.

12h30 retour au bateau pour un très bon barbecue avec poisson grillé frais, des salades et ce qui vous voulez comme boisson. Le moment où tout le monde se détend un peu. 25 personnes sur ce bateau et pas un échange, c’est triste non? Déjà nous demandons au capitaine si nous avons le droit de sauter de ce catamaran…oui! Ça commençait à être fun cette histoire! Photos, sauts et petite(s) bière(s) of course. Même l’équipage s’est détendu un peu. Le retour fut un peu plus festif et bon enfant! Le nom de notre catamaran? Le Calypso.

Mister Muscles
Myself

Si j’ai finalement passé un bon moment, je pense que cette sortie en masse n’est vraiment pas pour moi. Il y avait surement des bateaux moins remplis, peut être un peu plus chers.. choisissez donc bien suivant votre mood, et peut être même que vous pouvez trouver des petits bateaux de pêcheur pour vous emmener dans des lieux moins touristiques! (ce que j’aurais aimé!!)

On finit par aller boire un verre et manger un petit quelque chose pas loin au « The Beach house«  et retour à la maison!

Septième jour, et vous savez quoi? Réveil à l’aube! Aujourd’hui ça ne sera pas farniente sur un catamaran mais randonnée pour gravir le Morne Brabant, « the » randonnée à faire. Elle n’est pas très longue et se compose en deux étapes. La première partie, un sentier qui monte mais agréable, large au milieu de la forêt. La seconde, juste après le portail… c’est une autre histoire. Il faut savoir que jusqu’en 2016, si je ne me trompe pas, pour accéder à cette seconde partie, il fallait obligatoirement faire appel à un guide. La porte était fermée au publique seul. Mais voilà maintenant on peut y aller, elle a été ouverte!

Famous door

Cette partie se pratique sur une surface très rocheuse et s’apparente à de l’escalade sur quelques parties. Elle n’est pas longue mais il faut quand même faire attention. Lorsqu’on arrive tout en haut… la vue est à couper le souffle, avec une vue quasi de 380° !

Vous pouvoir ci-dessus une croix. Elle a été mise ici en mémoire aux esclaves qui se sont cachés sur le Morne. En effet, à la fin de l’esclavage, certains sont venus les chercher, ne sachant pas que c’était pour ça, ils ont pris peur et ont sauté. Triste histoire.

On redescend, finalement certaines parties sont limites plus impressionnantes à descendre qu’à monter! On cherche un endroit pour manger mais bizarrement rien. Est-ce à cause du covid? des hôtels? mais il n’y a pas de restaurant le long des plages… On finit dans un restaurant indien de Flic-en-Flac, très bon mais le service très lent (cuisine à la commande) mais surtout pas vraiment réactif et accueillant.

Ce soir on sort entre filles! On se prépare et direction le Mafiozzo! Très bonne soirée à parler entre nous mais également avec le gérant qui répond à nos questions sur Maurice, son fonctionnement, son économie…! et puisqu’il ne veut pas nous laisser rentrer seule à pied, il demande à l’un de ses amis qui n’avait pas bu de nous ramener! Et oui, la gentillesse existe encore..ça fait chaud au coeur!

Huitième (et dernier) jour, je n’en ferai pas des tonnes, juste un dernier moment dans la piscine, on range, on se refait un petit restau et c’est parti pour l’aéroport!

Une semaine c’est beaucoup et rien en même temps.L’île Maurice peut vous offrir une semaine de farniente à la plage de l’hôtel ou au bord de la piscine, comme des excursions sur terre ou en mer. Nous n’avons pas pu tout faire, par manque de temps, à cause du temps et aussi par choix. Il y en aura vraiment pour tous les goûts! Une chose est sure, les Mauriciens vous donneront envie de découvrir cette île.

Voilà une semaine avec nous à Maurice! J’espère que ça vous aura plu et comme d’habitude je vous dis..

Kiss kiss Bang Bang 💋

Partager:

2 Commentaires

  1. DE BEAUREPAIRE
    janvier 5, 2023 / 1:04 pm

    Un joli reportage sur l’île Maurice, pays de cœur et de sang de mes très chers enfants 😉

    • Kim_lifeaddict
      Auteur / autrice
      janvier 5, 2023 / 1:11 pm

      Merci!!!! Un beau patrimoine pour elles 😉

N'hésitez pas à partager avec moi!