Sur les traces du diable de Tasmanie

(To get the pictures you have to watch the French article 🙂)

Cet article aurait dĂ» sortir il y a bien longtemps, il a Ă©tĂ© Ă©crit en mai dernier alors que je me trouvais encore en Australie. Des Ă©vĂ©nements imprĂ©vus (et je ne parle pas que du Covid-19) ont chamboulĂ© pas mal de choses et je n’ai pas rĂ©ussi Ă  retrouver l’envie de me remettre dans le blog avant aujourd’hui. Alors avec beaucoup de retard voici une de mes plus belles semaines en Australie.

L’Australie est un grand pays ce n’est pas une nouvelle. Quand tu pars pour un an avec ton Working Holiday Visa tu as envie de tout dĂ©couvrir. Mais il est difficile de tout prĂ©voir, les plans changent rapidement! 

J’avais envie d’en voir un maximum et quand j’étais Ă  Melbourne j’avais l’idĂ©e d’aller faire un tour en Tasmanie ! Cette Ăźle-Ă©tat au sud du pays. On ne m’en disait que du bien, je voyais passer des images de dingues sur les rĂ©seaux sociaux et il y avait une petite comparaison avec la Nouvelle ZĂ©lande (pays oĂč je devais aller…mais on revient aux plans chamboulĂ©s).

J’ai eu la chance de faire de belles rencontres Ă  Melbourne et l’une d’entre elle s’est faite au travail. Et donc c’est avec mon amie Dominika, une TchĂšque installĂ©e en Australie depuis plus de 2 ans que nous avons dĂ©cidĂ© de partir faire un tour lĂ -bas dĂ©but fĂ©vrier. Vous trouverez beaucoup de blogs vous disant qu’au minimum 14 jours sont nĂ©cessaires. Le problĂšme c’est que nous travaillions dans le mĂȘme restaurant donc il Ă©tait difficile de s’absenter en mĂȘme temps 14 jours. Nous avions vu un site internet parlant d’une petite loop de 7 jours avec quelques points immanquables. AprĂšs une demande Ă  notre boss nous avons eu notre semaine ! Gros moment d’euphorie je vous le dis !

Pour s’y rendre de Melbourne, le ferry est pratique si vous avez dĂ©jĂ  votre voiture, van ou autre. L’avion est vraiment rapide, en moins de deux heures vous ĂȘtes Ă  Hobart la Â« capitale Â» de l’État qui se trouve au sud. Nous avons regardĂ© en avance puis checkĂ© les offres, et pour 90$ aller/retour avec Jetsatar nous avions notre transport ! Bien sĂ»r nous n’avions pas de bagage en soute. 

Comment se dĂ©placer durant notre trip ? Vous connaissez maintenant mon amour pour les Campervans ! Nous avons fait ce choix pour des raisons Ă©conomiques et pratiques. Toujours le souci de pouvoir s’arrĂȘter quand on veut, et Ă©conomiser des nuits d’hostel. Nous avons trouvĂ© un campervan plutĂŽt cool (je commençais Ă  ĂȘtre pas trop mauvaise dans le domaine) et nous Ă©tions donc prĂȘtes pour notre tasmanian’s road trip !

Nous savions que nous ne pouvions pas tout faire. Nous avons donc ciblĂ© les lieux incontournables de la loop et checkĂ© bien Ă©videmment instagram pour pouvoir ajuster nos lieux. Nous avions une marche de manƓuvre assez petite mais qui nous permettait de changer de plan si nous trouvions quelque chose de mieux sur notre chemin. 

Nous avons dĂ©cidĂ© d’arriver Ă  Hobart mais de ne visiter la ville que les derniers jours. ArrivĂ©es Ă  l’aĂ©roport nous avons attendu qu’une personne vienne nous chercher pour qu’on rĂ©cupĂšre le van. AprĂšs les modalitĂ©s d’usage let’s go !

Nous sommes parties dans l’est. Le but du jour Ă©tait d’aller jusqu’à Freycinet National Parc. Nous avons hĂ©sitĂ© Ă  nous arrĂȘter sur Maria Island mais finalement nous avons optĂ© pour quelques stops sur de jolies plages avant d’arriver, enfin lĂ  oĂč nous voulions arriver. 

Nous avions cherchĂ© oĂč dormir et quoi faire Ă  Freycinet. Il faut bien faire attention car lorsque la saison d’étĂ© est prĂ©sente il peut faire trĂšs chaud et certaines randonnĂ©es peuvent ĂȘtre compliquĂ©es. Quand nous sommes arrivĂ©es au visitor center nous avons compris que notre organisation n’était pas parfaite et qu’il Ă©tait prĂ©fĂ©rable de rĂ©server..! Mais nous avions Wikicamp (encore et toujours) et surtout nous Ă©tions partantes pour un freecamp, nous allions improviser plus tard ! Nous avions envie d’aller faire une des randonnĂ©es mais on nous annonçait 3h et il Ă©tait dĂ©jĂ  assez tard dans la journĂ©e. Nous avons rĂ©flĂ©chi finalement nous sommes parties pour cette grimpette. Une bouteille chacune, nos tĂ©lĂ©phones et let’s go ! 

Mais alors regarder les pancartes nous disant quel niveau de difficultĂ© c’était
du tout ! Avec la chaleur et certains passages glissants et raides cela aurait pu ĂȘtre une bonne idĂ©e de regarder. Mais nous le voulions le Mont Amos, et surtout nous la voulions sa vue incroyable lorsque nous allions arriver au sommet. 

Nous avons eu quelques frayeurs et quelques fous rires mais alors nous n’avons rien regrettĂ©, c’était Ă  couper le souffle. Une vue Ă  360° sur l’ocĂ©an, le parc, juste Amazing ! AprĂšs une sĂ©ance de photos souvenir et instagramable of course, nous sommes redescendues.

Descente pĂ©rilleuse mais rencontre toute douce avant le parking avant d’aller trouver River & Rock campsite, un free camp au bord de l’eau entre RiviĂšre et OcĂ©an. Juste Ă  la lisiĂšre du parc. Nous n’avions pas trop Ă  rouler et pour le programme du lendemain c’était parfait. J’y ai vu un de mes plus beaux couchĂ©s de soleil, ici en Australie. 

Le lendemain nous voulions voir deux- trois endroits oĂč vous pouvez rester quelques heures pour pique-niquer, se baigner et profiter du paysage. Encore une fois nous avons pu nous relaxer loin de la vie Ă  100km/h de Melbourne. Si vous avez le temps, regarder pour rester peut-ĂȘtre une journĂ©e de plus si vous voulez profiter des autres endroits magnifiques du parc. Nous avions un temps imparti assez serrĂ© et du coup nous sommes parties aprĂšs un petit lunch avec notre ami le wallaby (de la douceur partout sur cette Ăźle). 

Nous avons fait un stop Ă  Launceston pour la nuit. Nous n’avons pas vraiment visitĂ© la ville et dormi dans un campsite pas des plus exceptionnels. Notre but pour cette Ă©tape Ă©tait de n’ĂȘtre pas trop loin de Bridstowe et ses Lavenders. Pour 10$AU vous accĂ©dez Ă  des champs de lavandes et c’est vraiment joli ! En fermant les yeux, entre l’odeur et les bruits de cigales nous sommes en Provence ! Ça reste un endroit touristique et la boutique tout en lavande vous attendra bien sĂ»r.  

Nous avons profitĂ© puis repris la route direction Craddle Mountain oĂč la magie de la Tasmanie nous a fait passer d’une colline de lavande, d’un soleil incroyable, 30° et lunette de soleil Ă  des montagnes, des nuages et une petite pluie fine ! et tout ça, en l’espace de quelques heures. 

Pour Craddle Mountain se fut un peu le mĂȘme scĂ©nario qu’à Freycinet National Parc. Nous ne pouvions pas dormir dans le parc mĂȘme car il n’y a que des campgrounds accessible sauf Ă  ĂȘtre Ă  pied. Nous avons fait le tour du Lac Dove, une petite marche qui nous a fait du bien. Nous n’avions pas le temps pour l’ascension de Craddle Mountain ce jour-lĂ .

Nous avons trouvĂ© un freecamp au milieu de nulle part, avec quasiment personne. Le temps n’était pas en notre faveur et nous avons fait le choix de dĂ©caler notre rĂ©veil le matin. Erreur diront certains, la vie diront d’autres, ce choix nous a empĂȘchĂ© d’aller au plus haut du Mount Craddle. J’ai eu vraiment mal quand je me suis rendue compte qu’on n’aurait pas le temps
 Faites attention car pour accĂ©der aux randonnĂ©es vous devez prendre la navette et les horaires changent suivant les pĂ©riodes. Nous avons eu la mauvaise surprise de voir la derniĂšre navette de la journĂ©e passer une heure plutĂŽt que la veille parce que nous Ă©tions le 1er fĂ©vrier. Bref, dĂ©ception passĂ©e et une philosophie de « toute chose arrive pour une raison » aprĂšs, nous avons repris notre chemin par une partie que peu de personne prennent
et je peux vous dire que ça m’a remontĂ© le moral tellement cette redescente fut apaisante. Craddle mountain restera un de mes plus beaux souvenir en Australie. Et j’ai rencontrĂ© Monsieur Wombat ! une peluche de plus habitant l’Australie!

Nous avons repris la route direction Strahan. Quelques heures de route, et un freecamp assez mythique. Il faut dire qu’il s’agissait d’un endroit sans personne, sans rĂ©seau (encore plus que dans les autres Ă©tats), et je suis mĂȘme pas sĂ»r qu’on puisse vraiment appeler ça un freecamp. Nous nous sommes couchĂ©es sur un beau sunset et sommes rĂ©veillĂ©es
sous la pluie ! La visite de Srahan, jolie petite ville de l’ouest tasmanien n’a pas Ă©tĂ© comme nous l’espĂ©rons, mais si vous y passez, arrĂȘtez-vous au « The Coffee Shack Â», un endroit plein de douceur et de snacks faits maison, dans la cuisine juste derriĂšre le comptoir. 

Nous avons eu une longue journĂ©e de voiture pour aller directement Ă  Hobart. Le Temps n’était pas vraiment au top. Imaginez une journĂ©e oĂč vous avez non-stop : 10 min de soleil, du vent, puis 10 min de pluie. Puis recommencez, encore et encore. La traversĂ©e a Ă©tĂ© tout de mĂȘme assez sympa avec des paysages assez incroyables qui changeaient assez rapidement.

Nous avons passĂ© une bonne nuit dans un camping, le second et dernier ! Mais Ă©tant deux filles nous avions besoin d’avoir les cheveux propres Ă  un moment donnĂ© ! 

Nous avons passé quelques heures à Hobart à visiter la ville. Nous avons pris le CamperVan pour se rendre au sommet du Mont Wellington. Et là encore la Tasmanie nous réservait de jolies surprises, il a neigé! Nous sommes passées de 20° en ville à 3° au sommet du Mont. AprÚs avoir admiré la vue nous avons décidé de redescendre dans la douceur de la ville.

Hobart est une ville charmante avec une influence anglaise certaine au niveau de l’architecture. Vous pouvez dĂ©guster des fruits de mer, y compris des huitres! On en trouve pas mal lĂ -bas! Nous avons fait un tour au sanctuaire d’animaux prĂšs d’Hobart qui nous a permis de voir les fameux Diables de Tasmanie, espĂšce aujourd’hui protĂ©gĂ©e et en voie d’extinction.

Enfin nous sommes parties Ă  Bruny island pour y passer le dernier jour et la derniĂšre nuit. Nous avons Ă©tĂ© pris par la beautĂ© de l’Ăźle: The Neck lookout, oĂč la route est bordĂ©e de chaque cĂŽtĂ© par l’ocĂ©an; dormi au freecamp qui s’y trouve; Vu les phare de l’Ăźle; MarchĂ© vers Fluted cap oĂč nous avions croisĂ© le trĂšs rare kangourou albinos; dĂ©guster des biĂšres et du fromage Ă  Cheese & CO; Pour finir au Cap Queen Elizabeth et son arche. Cette petite Ăźle est l’un des bijoux de la Tasmanie.

Bien sur une aventure avec ma personne implique toujours un imprĂ©vu, et j’ai heurtĂ© une voiture dans le parking avant de quitter l’Ăźle. Rien de grave mais ma conscience m’a fait laisser mon numĂ©ro
une longue procĂ©dure d’assurance en Ă  suivi et assez de stress. Mais j’ai rĂ©ussi Ă  rĂ©cupĂ©rer mes sous grĂące Ă  l’assurance que mon bon sens m’avait fait prendre. Mon Karma a Ă©tĂ© sauvĂ©, enfin autant qu’il peut l’ĂȘtre quand on me connaĂźt.  

Une derniĂšre nuit prĂšs d’Hobart et il Ă©tait temps de rentrer. Cette aventure tasmanienne a Ă©tĂ© un de mes plus beau moment en Australie. Nous Ă©tions contentes de retourner Ă  Melbourne pour retrouver nos proches et notre vie, nĂ©anmoins, nous serions bien restĂ©es un peu pour y dĂ©couvrir les autres trĂ©sors de l’Ăźle. Et je ne peux que vous conseiller de prĂ©voir les 14 jours minimum conseillĂ©s pour profiter encore plus!

Long Article pour une semaine.. mais tellement Ă  partager.

Kiss Kiss Bang Bang💋💋

Partager:

2 Commentaires

  1. Chantal
    février 4, 2021 / 11:11 am

    Vivement la fin de la crise sanitaire ! Pour de beau projet

N'hésitez pas à partager avec moi!